Chacun sa drogue (les dépendances ordinaires)

On a tous des « petits trucs » qui nous aident à avancer. Qui nous stimulent, qui nous détendent, qui nous motivent…

Sauf que des fois, ça finit par prendre une place exagérée. Et ça nous bouffe.

Cigarette, alcool et autres drogues, bien sûr.
Mais on peut aussi se perdre dans le travail, la fête, le voyage, le sport, les enfants

Voyons un peu comment se retrouver.

Poursuivre la lecture de « Chacun sa drogue (les dépendances ordinaires) »

Feeling et discernement

Il y a la version : « C’est pas du tout scientifique ton truc. C’est complètement perché, c’est n’importe quoi. »

Il y a la version : « Ah ouais, mais ça doit être carrément prise de tête… Genre t’es tout le temps en train de tout analyser, non ? »

Et au milieu, il y a ce qu’on essaie de faire.

On essaie d’y voir plus clair ?

… par ici, si vous le voulez bien

« Et pourtant je m’étais dit que… »

 

 

 

« Je peux pas m’empêcher de… »

« J’en ai marre, à chaque fois… »

« C’est fou, je me retrouve toujours dans les mêmes plans… »

« Mais pourquoi je tombe systématiquement sur des… »

« Je sais pas ce qui m’a pris… »

 

… Voilà qui ressemble à des situations où l’inconscient demande à être entendu.

Lire la suite…

La psychanalyse est-elle irrationnelle ?

*

La psychanalyse, et les thérapies psychodynamiques qui sont apparues après elle, relèvent de méthodes rationnelles mises au point pour aborder les processus inconscients.
Les processus inconscients ont un fonctionnement qui diffère du fonctionnement logique auquel nous sommes habitués.
En dessous du seuil de la conscience, une forme de rationalité est à l’œuvre, mais elle est tellement particulière qu’on peut en première approche la prendre pour une irrationalité.

L’approche psychanalytique prétend rendre compte de cette rationalité différente, propre à l’inconscient, et trouver les moyens d’agir dessus.

Lire la suite…