– Qui vient me voir ?

Les personnes qui viennent me voir ne sont ni « folles », ni « stupides », ni « malades ».
Je dirais même : “au contraire”.

==> Ce sont des personnes qui prennent leurs responsabilités, qui font en sorte de ça aille mieux, quand une situation n’est plus tenable.

Souvent, l’entourage (familial, amical, professionnel) ne reconnaît pas que quelque chose coince, ou rejette la faute sur tel ou tel membre du groupe.

Les proches peuvent être dans le déni, dans l’accusation, dans l’évitement (==> C’est comme ça : parfois, on va tellement mal qu’on ne peut même pas envisager de demander de l’aide…)

Au contraire, certain(e)s réagissent et disent :

« Bon, je vais faire ma part des choses. »

« … Je vais chercher de nouveaux points de vue, de nouvelles façons de me positionner, et d’agir. »

C’est elles, c’est eux, que je vois franchir ma porte.

Ce sont souvent des personnes avec une forme d’intelligence particulière qui n’a pas été reconnue par l’entourage.

Des personnes qui sont dans une position trop étroite, ou trop “fausse” par rapport à ce qu’elles sont vraiment.

Des personnes qui reconnaissent leur souffrance et ont le courage et la modestie de demander un coup de pouce.

Des personnes avec un grand potentiel, qui viennent trouver des outils pour l’exprimer plus librement.

Dans toute leur singularité.