Dans quel cadre ?

Ma pratique s’inscrit dans le cadre des thérapies psychodynamiques. Elle s’adapte à la demande, au bagage et à la situation concrète de chacun-e, au moment où nous nous rencontrons.

Bien souvent, il s’agit avant tout de gérer de façon pragmatique une situation devenue insupportable, ou de réussir à traverser un événement particulier. Quelques séances peuvent alors suffire pour acquérir des outils efficaces dans l’immédiat, pour sortir de la tourmente et repartir du bon pied, avec un nouveau positionnement par rapport à ce qui nous faisait souffrir.

La difficulté peut aussi avoir des racines plus profondes, elle peut être « la partie émergée de l’iceberg », l’occasion que l’on saisit pour se confronter à un aspect de notre individualité longtemps tenu à distance, le reconnaître, le rendre fécond et l’intégrer à notre vie réelle.

*

Les thérapies psychodynamiques font notamment référence au cadre conceptuel de la psychanalyse, sans nécessairement en adopter les modalités pratiques traditionnelles, telles que le célèbre « divan ».

Nous employons ici le terme « psychanalyse » pour désigner un vaste édifice théorique qui permet l’exploration du psychisme profond, particulièrement dans les rapports entre pensée, émotion et comportement. Un réservoir d’outils puissants et cohérents, aux angles d’approche variés (et non une pratique spécifique, celle que l’on visualise spontanément, avec son lot d’images toutes prêtes, plus ou moins fondées).

Je considère qu’il n’existe pas de méthode miracle, que les modes passent, et que nombreuses sont les approches thérapeutiques qui fournissent des outils efficaces pour la résolution des problèmes existentiels.

L’héritage psychanalytique constitue un socle particulièrement riche et intégrant pour rendre compte des mouvements complexes de l’âme. Nous parlons là d’une œuvre collective nourrie d’une expérience plus que séculaire, d’innombrables apports, remises en question et aménagements en provenance des quatre coins du monde. Une approche qui me semble proposer aujourd’hui le cadre le plus solide et éprouvé pour aborder le monde du psychisme.

Cette base n’implique pas nécessairement une pratique longue, austère, à l’issue incertaine. Sa variété et sa cohérence permettent bien au contraire de l’adapter au monde actuel, aux exigences nouvelles. Ses ressources fines, respectueuses de la singularité de chacun-e, rendent possible un travail efficace, ciblé sur les points où se trouve la plus grande potentialité de changement positif et durable.

Un travail qui peut comporter son lot de passages difficiles mais qui s’inscrit globalement dans une dynamique joyeuse.

*

Par un usage opportun, sensible et rigoureux de ces ressources, une thérapie psychodynamique propose à la fois une aide pour résoudre les problématiques du moment et des moyens de développer durablement une autonomie.

Autonomie dans notre capacité à aborder les situations délicates que la vie nous réserve.

Autonomie dans notre rapport aux aspects profonds de notre psychisme.

Autonomie dans notre façon d’être au monde et de vivre une existence épanouie, satisfaisante, en accord intime avec ce que nous sommes.

La thérapie psychodynamique peut ainsi s’inscrire dans une démarche de court terme, de moyen terme ou de plus long terme, que chacun-e est libre de s’approprier à sa façon.

 

cliquer ici pour toute question particulière