Dans quel cadre ?

Ma pratique s’inscrit dans le cadre des thérapies psychodynamiques.

Les thérapies psychodynamiques font référence au cadre conceptuel de la psychanalyse, sans nécessairement en adopter les modalités pratiques traditionnelles, telles que le célèbre « divan ».

Nous employons ici le terme « psychanalyse » pour désigner un vaste édifice théorique qui permet l’exploration du psychisme profond, particulièrement dans

les rapports entre pensée, émotion et comportement

Un réservoir d’outils puissants et cohérents, aux angles d’approche variés (et non une pratique figée, celle que l’on visualise spontanément, avec son lot d’images toutes prêtes, plus ou moins fondées).

Je considère qu’il n’existe pas de méthode miracle, que les modes passent, et que de nombreuses approches thérapeutiques fournissent des outils efficaces pour la résolution des problèmes existentiels.

Mon approche est pragmatique, et vise à l’amélioration de votre état, le plus rapidement et le plus durablement possible.
Parmi tous les outils à notre disposition, le point de vue psychanalytique offre un bon fil rouge, une bonne structure.

Nous parlons là d’une œuvre collective nourrie d’une expérience plus que séculaire, d’innombrables apports, remises en question et aménagements en provenance des quatre coins du monde.

Une approche qui me semble proposer aujourd’hui le cadre le plus solide et éprouvé pour aborder le monde du psychisme, pour rendre compte des mouvements complexes de l’âme (“psychê”).

En restant toujours en contact avec le concret.

Pour agir.

Pour aller mieux.

 

 

 

cliquer ici pour toute question particulière